Les Réconforteurs

Expérience collective, Sensoriel

Les Réconforteurs sont une série d’objets de sociabilisation visant une réappropriation des parcs publics en hiver.

Ils revisitent les codes du vêtement et de la couverture, pour les transformer en lieux de chaleur afin d’améliorer la perception de l’espace extérieur.

Inspirés par l’action naturelle de se rapprocher des bancs de pingouins, ils ramènent des sensations de l’espace privé dans l’espace public tout en encourageant la participation à des activité extérieures.

L’arrondissement Le-Plateau-Mont-Royal investit depuis plusieurs années dans le quartier afin d’en faire un lieu où il fait bon vivre, travailler, se divertir et s’approvisionner. Les projets comme Nuit Blanche sur tableau noir, Noël au Plateau-Mont-Royal (et le concours Mon beau sapin) démontrent l’intérêt du quartier envers des projets à caractère événementiels, visant à la fois à embellir l’arrondissement et à l’animer.

 

Dans le contexte hivernal, où la baisse de températures pousse les citoyens à éviter les déplacements extérieurs, surtout durant la période de l’après-fête. Ainsi, les mois les plus froids de l’année – janvier et février- constituent également des mois où l’achalandage baisse radicalement.

 

Le projet Les Réconforteurs se présente donc comme des dispositifs visant à prolonger la durée des activités extérieures en hiver. Installés les fins de semaines de la mi-janvier jusqu’à la fin février (incluent le week-end de la Nuit Blanche de Montréal) sur la patinoire du Parc La Fontaine ils viennent animer les lieux, prolonger le temps passé à l’extérieur par les participants et confirmer le statut de pôle d’attraction du parc.

 

Le Parc La Fontaine, est non seulement l’un des plus grands parcs de l’île de Montréal, mais également l’un des plus achalandé, notamment grâce aux activités que l’on peut y pratiquer tout au long de l’année. En effet, malgré une diminution de l’achalandage l’hiver, plusieurs Montréalais s’y rendent, que ce soit pour s’entrainer en plein air, skier, faire de la raquette ou patiner sur l’étang glacé. Il est également facilement accessible, que ce soit en voiture grâce à l’accessibilité à plusieurs places de stationnement périphérique ou en transport en commun, étant à proximité des stations Mont-Royal et Sherbrooke et facilement accessible par autobus sur la ligne 24.

 

Les Réconforteurs ont pour objectifs:

 

1. D’améliorer l’achalandage sur le site du Parc La Fontaine ainsi que des bâtiments en périphérie, tels que:

L’espace La Fontaine, le chalet-restaurant du parc.

Les commerces environnants, en raison de la proximité du parc avec les rues commerçantes comme l’avenue du Mont-Royal, la rue Rachel, etc.

 

2. D’augmenter le sentiment d’appartenance au quartier.

Les objets ayant été conçus de manière à favoriser les rencontres, et pouvant être utilisés de façon ludique par un public de tout âge, en famille ou entre amis;

Les installations faisant ressentir aux citoyens qu’ils vivent dans un quartier dynamique qui pense à eux.

 

3. D’attirer les résidents de quartiers environnents

Le parc La Fontaine étant l’un des plus grands parcs à proximité des arrondissements Rosement-La Petite Patrie et Ville-Marie.

 

4. Varier les expériences (1):

En étant également présent lors de la Nuit Blanche de Montréal sur le plateau, il crée une nouvelle attraction pour le quartier et renouvelle l’expérience pour des participants, le contexte nocturne donnant une nouvelle dimension au projet.

 

5. Varier les expériences (2):

En effet, Les Réconforteurs constituent des dispositifs pouvant être réutilisés ailleurs qu’au parc Lafontaine. On peut penser, par exemple, à les transposer à différentes patinoires de l’île, comme celles du parc Jarry, du parc du Mont-Royal ou du Vieux-Port de Montréal. Ils pourraient également prendre place durant des festivités extérieures hivernales, telles l’Igloofest, le festival Montréal en Lumière, la fête des Neiges de Montréal.

 

Partenaires potentiels

Espace La Fontaine

L’ OBNL de L’espace La Fontaine partage avec Les Réconforteurs, non seulement le site du Parc La Fontaine, mais également la mission de mettre en valeur du même parc.

“Il se consacre à offrir des services de restauration et d’animation sur le site du chalet-restaurant du parc La Fontaine,  à mettre en valeur l’immeuble et ses abords ainsi qu’à diffuser et à faire la promotion d’activités culturelles.”

http://espacelafontaine.com/

L’arrondissement de Plateau-Mont-Royal

Les Réconforteurs, de par leur mise en valeur de l’arrondissement ainsi que la dynamisation qu’ils proposent dans le quartier cadrent tout à fait dans les mission de l’arrondissement.

“La direction de l’arrondissement vise à faire du Plateau-Mont-Royal un lieu d’exception, un endroit où il fait bon vivre autant que travailler. Elle veut miser sur la fierté, l’expertise, les attitudes tant du savoir-faire que du savoir-être”

http://ville.montreal.qc.ca/

La Direction des grands parcs et du verdissement de la ville de Montréal

“En effet, que ce soit par de nouveaux aménagements, la création de parcs ou la mise en valeur de places et d’espaces publics (grands projets), le rajeunissement et l’entretien des infrastructures d’accueil, la remise à neuf des terrains sportifs ou d’aires de jeu, la production d’arbres en pépinière et les plantations, notre ville s’embellit et gagne en attractivité pour ses résidents et les visiteurs.”

http://ville.montreal.qc.ca/

Multifeutre Québec

Entreprise locale de feutre: fournisseur et commanditaire des textiles.

Équipe Spectra: Nuit Blanche de Montréal

Organisateurs du festival Montréal en Lumière et de la Nuit Blanche de Montréal. La participation des Réconforteurs à la Nuit Blanche permettrait de provoquer une nouvelle gammes de sensations et d’expériences avec ces mêmes objets.

Bien que la vue soit le sens le plus stimulé dans l’espace urbain, notre perception de l’espace, nos sensations et émotions dans celui-ci vont être influencés bien au-delà du domaine visuel. Les sens de proximité, notamment celui du toucher, peuvent créer un rapport beaucoup plus profond avec un lieu, et ces sensations, ces rapports peuvent même s’ancrer dans notre mémoire affective. Pourtant, lorsqu’on parle de domaine public, c’est bien l’un des premiers sens qu’on néglige. Cela est particulièrement vrai durant l’hiver. La froideur des hiver québécois nous pousse à rester à l’intérieur le plus longtemps possible et éviter les sorties. Lorsqu’elles ont lieu, c’est généralement dans un but précis et toujours en tentant d’en limiter la durée. Les Réconforteurs se présentent comme des objets de réconforts dans l’espace urbain. Les trois objets, inspirés des vêtements chauds revisités (mitaine, manteau et capuchon, couverture), sont installées durant les mois les plus froids de l’hiver: janvier et février, à même l’étang glacé du Parc La fontaine. En proposant une façon ludique de se réchauffer sur un lieu qui n’en a aucune, Les Réconforteurs souhaitent, à travers un simple contact, rapprocher les participants. Ils ramènent des notions de la sphère privée (confort, intimité) dans l’espace public, tout en créant des pauses dans le parcours des participants. Ils souhaitent également, à travers le rapprochement, provoquer des interactions et de la communication entre les différents participants. En jouant sur les contrastes entre l’immobilité, l’arrêt provoqué par les objets et le fait d’être sur la glace tout en étant en mouvement (puisqu'en train de patiner), Les Réconforteurs questionnent notre rapport à la chaleur: peut-on se réchauffer, en extérieur, autrement qu'à travers l'installation de foyer extérieur? Et cette chaleur, est-elle dûe à l’objet ou aux rapprochements qu’il provoque? Le simple fait de s'arrêter et de se resserrer est-il suffisant pour qu'on sente cette chaleur? Une chaleur partagée, collective. Les Réconforteurs, agents du réconfort collectif. ___ Les Réconforteurs, c'est... Mitaine Commune La Mitaine Commune est un objet installé sur la patinoire du parc Lafontaine. Les participants, nombreux à patiner durant la saison hivernale peuvent aller faire une pause tout en restant en patin sur la glace. Elle est constituée d’une grande sphère d’1m40, ayant plusieurs ouvertures sur tout son tour. Les participants doivent patiner pour la rejoindre; ils pourront ensuite choisir deux ouvertures (elles sont de la dimension d’une mitaine et placées à différentes hauteurs) dans lesquelles placer leurs mains et ainsi les réchauffer. La largeur de la sphère permet à plusieurs patineurs de s’y installer en même temps; de plus sa hauteur permet à une personne de grandeur moyenne de voir les autres participants. Elle vise ainsi à rapprocher et encourager les participants à rester sur la glace plus longtemps. Sa forme sphérique ainsi que sa texture extérieure en lainage tissé coloré laissent transparaitre sa fonction réconfortante. Capuche Partagée En hiver, plusieurs bancs sont placés au centre de la glace du Parc Lafontaine: Capuche Partagée vient s’installer sur ceux-ci. Cet objet, pensé comme une couverture à capuchons, permet d’adoucir le transfert de température entre le corps et le banc (le bois étant souvent très froid l’hiver) grâce au feutre et au lainage rembourrés. Les patineurs ayant besoin d’un plus grand réconfort peuvent ainsi aller se poser sur ceux-ci. Chaque Capuche Partagée peut recevoir jusqu’à quatres patineurs à la fois. Une fois assis, ils peuvent poser l’un des grands capuchons sur leur tête et se protéger avec les bandes couvrantes laissées plus longues de chaque côté de l’assise (chaque côté est assez long pour couvrir deux personnes). Couverture Rapprochante La Couverture Couvrante est un dispositif visant à recréer la sensation de sécurité de la couverture. L’objet à “grandeur humaine” est une sorte de coffre en feutre coloré moulé. Disposés sur la glace et pouvant être bougée au gré des patineurs, les “couvertures” créent de petits refuges temporaires, dans lesquels les participants peuvent aller se recueillir: ainsi protégés du vent, ils peuvent disposer les couvertures de façon à créer des espaces plus ou moins privés.